Groupe Landes Ressourcerie
route de Pau 40800 Aire sur l'Adour
du lundi au samedi de 10h-12h / 14h-18h

Projets financés par le Fonds social européen (FSE)

1

Le projet de lutter contre la pauvreté et promouvoir l’inclusion 2016-2017 s’inscrit dans le cadre des activités de l’atelier et chantier d’Insertion.

En effet, il s’agit de répondre aux besoins des personnes les plus éloignés de l’emploi. Le projet novateur responsable et solidaire axé sur 4 points :

L’Economie circulaire : partager l’expérimentation et la valorisation des bonnes pratiques existantes, en associant les fonctions de recyclage et de upcycling dans une vision d’optimiser et de réduire le tonnage des déchets sur le territoire.

Le Partenariat : partager les bénéfices de la valorisation des déchets avec les clients et les proposer à moindre coût. Mais aussi désengorger les déches des partenaires afin de donner une seconde vie aux objets.

 L’Environnement : assurer une gestion globale des déchets en leurs donnant une seconde vie et donc participer à la préservation de l’environnement.

 Le Territoire : développer des partenariats avec les acteurs de l’économie marchande, de l’économie sociale, des territoires, pour répondre afin de répondre aux besoins sociaux des hommes et des femmes ainsi qu’en développant l’économie circulaire e du développement durable.  

Sensibles sur ces divers chapitres, Landes ressourcerie propose de développer  trois  pôles d’activités au sein de la structure :

Puisque le postulat premier de la ressourcerie est la récupération des déchets, il convient d’intensifier au regard des nouveaux besoins tant territoriaux qu’humains, de poursuivre des actions dans l’économie circulaire, C’est ainsi qu’il est possible de proposer, la mise en place de divers ateliers de recyclage des déchets, à savoir :

3.1.Recyclerie créative des vêtements, linge, tissus divers

3.2 Une seconde utilisation des matériels informatique défectueux ou dormant et la revente de ces matériels.

3.3 Démarche d’upcycling allant de l’utilitaire à l’art créatif de divers objets (mobiliers, meubles, autres) pouvant être réutilisés.  

2

Ensuite le projet de développement d’une plateforme de tri et développement de l’atelier menuiserie 2017-2018 s’inscrit lui aussi dans le cadre des activités de l’atelier et chantier d’Insertion.

Le secteur du recyclage se range parmi les éco-industries à la pointe de la révolution verte. Il est considéré comme emblématique de la transition industrielle vers de nouveaux métiers. La société attend des entreprises de recyclage qu’elles assument à la fois une responsabilité sociale, insérer, former et qualifier des populations éloignées de l’emploi sur des postes de trieurs industriels, et une responsabilité environnementale – atteindre des performances de recyclage très élevées qui nécessitent des équipements techniques puissants pour aller plus loin dans la séparation de la matière. L’association Landes Ressourcerie est un tremplin social et professionnel permettant aux personnes du territoire, sans emploi, de travailler, retrouver une bonne estime d’elle-même et en parallèle, de construire leur projet professionnel. Egalement, en dehors de la sphère sociale, l’association est inscrite dans une démarche environnementale puisque de par son activité elle réduit les déchets et donne une seconde vie aux objets du quotidien.

C’est ainsi qu’il est possible de proposer, la mise en place de divers ateliers de recyclage des déchets, à savoir :

Atelier menuiserie

Centre de tri

La menuiserie et le centre de tri sont généralement des métiers réservés aux hommes et la création / customisation aux femmes. Dans les ateliers mis en place chacun peut découvrir n’importe quels domaines sans être jugés. Cette découverte et par ailleurs fortement encouragés. Ceci permet donc aux homes et aux femmes de mettre en avant leurs connaissances et compétences, mais aussi de confirmer ou découvrir un projet professionnel. A l’heure actuelle, en ce qui concerne l’atelier customisation de meuble les femmes sont ravies de pouvoir participer et pour certaines fières d’apprendre à savoir manier les outils et le matériel professionnel. Egalement, les hommes ont pu prendre connaissance des objets de création et s’impatientent de pouvoir mettre en avant leurs savoirs-faire.

3

Enfin le projet de l’intégration des migrants dans la société sur le marché du travail s’inscrits sur l’année 2017-2018 dans la thématique de lutter contre la pauvreté et promouvoir l’inclusion

On constate que la France peine toujours à intégrer ses immigrés sur le marché du travail. Le premier défi est celui de la langue. Sans l’apprentissage du français, l’intégration ne marchera pas, ni sur le marché du travail ni dans la société. Un certain nombre de migrants avaient demandés à suivre les cours de langue qui sont réalisées par des associations reconnue à ce titre.

Le deuxième défi est celui de l’évaluation des compétences professionnelles. Etant donné que les diplômes sont la norme française, l’évaluation des compétences informelle est un domaine relativement nouveau ou l’on dispose de peu d’expériences, voire d’aucune. L’obtention d’un diplôme ou d’une qualification est le meilleur moyen de s’intégrer à long terme sur le marché français du travail. Il est extrêmement important de posséder une pré-qualification informelle ou semi-formelle. En outre, il est essentiel que les migrants arrivent à accepter la culture française, son mode de vie, et ses valeurs fondées, afin de s’intégrer le plus facilement possible. Les migrants arrivés le 25 octobre 2016 dans les Landes sont des réfugiés éthiopiens, syriens, irakiens, soudanais, afghans. Les structures d’accompagnement devraient pouvoir s’appuyer sur l’outil informatique, notamment pour les prestations «aide aux démarches et accès à l’emploi». Nombre d’emplois sont aujourd’hui inaccessibles si la maîtrise de l’outil informatique et de ses dérivés (Internet et le courrier électronique) n’est pas avérée.

Ainsi, l’usage de l’informatique fait partie à part entière des pré-requis pour l’accès à l’offre de formation et à l’offre d’emploi. Il est également un pré-requis indispensable pour l’exercice de nombreux postes, métiers. Il fait partie de l’univers de l’entreprise et du salarié contemporain. L’utilisation de cet outil doit être inscrite dans un projet global d’accompagnement. Les fruits escomptés d’une telle démarche pourraient améliorer et favoriser l’autonomie des demandeurs d’asile à un moindre coût et durablement. Une fois ce constat posé, il n’en reste pas moins la question de l’accessibilité à ces outils mais également la question de la formation indispensable à tout savoir-faire.

Cependant, la disponibilité, l’accessibilité et les offres de formations sont loin d’être identiques de par le monde. C’est ainsi que diplômes et métiers ne se caractérisent pas par les mêmes compétences d’un pays à un autre, avec toutes les difficultés que cela engendre en cas d’exil.

L’adaptation professionnelle au pays d’accueil est alors rendue encore plus complexe qu’elle ne l’était avant l’apparition, dans la sphère du monde du travail, de l’informatique. Les migrants sont confrontés à ces nouvelles difficultés. Ils sont, en effet, souvent issus des pays les moins équipés en micro-ordinateurs et en connexions à Internet, ce qui les exclut, a priori, d’un certain nombre d’emplois en France. Leur insertion professionnelle, déjà rendue difficile pour de multiples raisons, serait complexifiée par ce décalage technique Mais qu’en est-il exactement aujourd’hui de la fracture numérique ? Quelles en sont les conséquences sur l’insertion sociale et professionnelle des réfugiés statutaires ?

A ce jour la dématérialisation des procédures administratives peuvent permettre de gagner en efficacité et réactivité dans les relations entre les usagers et l’administration. Ce mouvement est en marche et s’accélère de façon exponentielle.

Cependant, certaines personnes ne peuvent bénéficier de ces services pour des raisons diverses (manque d’équipement, connexion de mauvaise qualité si l’on se trouve en milieu rural, non maîtrise de l’outil, méfiance envers les technologies numériques, etc..). On constate, que les besoins d’accompagnement pour les migrants aux outils numériques et pratiques innovantes sont  importants. Il est donc nécessaire d’œuvrer à faciliter l’appropriation du numérique.

Sans l’outil numérique il est très difficile de nos jours de réaliser des démarches comme pour la CAF : pour les APL, RSA, allocations familiales, prime d’activité, allocation de soutien familial, allocation de rentrée scolaire, allocation adulte handicapé, inscription sur le site pôle emploi, consulter et répondre à des offres, envoyer des candidatures spontanées, déposer son CV en ligne, s’informer sur le marché du travail, obtenir des conseils sur les techniques de recherche d’emploi comme pour la rédaction d’un CV ou d’une lettre de motivation, ou encore poursuivre des formations en ligne.

De plus en plus de services publics demandent de réaliser les premières démarches sur leur site internet avant qu’un rendez-vous ne leur soit proposé afin de rencontrer un interlocuteur.

Grâce à la mise place de cette action cela va développer une autonomie des personnes dans les actes de la vie quotidienne (ici se seront les demandeurs d’asile, migrants), afin de pouvoir créer une dynamique de recherche d’emploi et de permettre de ne plus être « assister » afin de pouvoir accomplir seul leurs démarches administratives et sociales du quotidien. Notre projet à pour but de mettre en place les connaissances suivantes :

1- Acquérir une autonomie suffisante pour pouvoir effectuer les démarches administratives liées à la recherche d’emploi,

2- Acquérir une technique de rechercher sur le web notamment dans le cadre de la recherche d’emploi,

3-Pouvoir correspondre et partager, produire l’information,

4
Une aide à la recherche d’un emploi pour les demandeurs d’emploi, éligibles aux aides à la réinsertion.

LANDES RESSOURCERIE  peut alors proposer, selon le parcours et la situation individuelle, une aide matérielle et technique qui peut porter sur :

l’aide à la rédaction d’un CV ;

la mise en lien avec une entreprise locale, en fonction du parcours et des langues parlées par le candidat ;

l’aide à préparation de l’entretien de recrutement ;

5
Pérennisation du centre de tri et atelier relooking meubles et développement de l’atelier petits appareils ménagers (du 01/01/2019 au 31/12/2019)

L’association Landes Ressourcerie est permettant aux personnes du territoire, un tremplin social et professionnel sans emploi, de travailler, retrouver une bonne estime d’elle-même et en parallèle, de construire leur projet professionnel.

Au niveau du public accueilli, nous avons plusieurs profils, à savoir :

7 jeunes suivis par la mission locale de secteur

3 personnes suivis par un référent RSA : conseil départemental,

6 personnes suivis par le Pôle emploi.

Ces personnes peuvent rencontrer différentes problématiques tels que la mobilité, le niveau d’étude trop peu élevé, pas de moyen de garde pour les enfants, difficultés administratives, de logement, de santé (addiction) et/ou financier. Elles sont souvent en grande difficulté sociale et/ou professionnelle.

En ce qui concerne la clientèle qui vient à la ressourcerie nous avons pu constater que ce sont des personnes ayant de faibles ressources : sans emploi, familles monoparentales, personnes âgées, personnes vivant en milieu rural, jeunes, étudiants, agriculteurs actifs et retraités….

Aucune structure comme l’association n’existait sur le territoire et aux alentours. Une étude de marché a donc été réalisé par le cabinet Alter Conseil. Cette étude a été financé par le conseil général et la région et TEC GE COOP. Il est ressorti que sur ce territoire une structure comme celle-ci pourrait fonctionner et se développer.

Egalement, en dehors de la partie social, l’association est inscrite dans une démarche environnementale puisque de par son activité elle réduit les déchets et donne une seconde vie aux objets du quotidien. L’association a été créé en 2014 et a ouvert ses portes en octobre 2015. Cela fait donc 3 ans qu’elle fonctionne.

Cependant, l’activité est en forte expansion sur le territoire car elle apporte : emploi et réinsertion socio-professionnelle (acquisition de compétences, aide social), solidarité (vente de matériel bas prix, dons d’objets divers), entraide (partenariats multiples), création lien social (atelier en cours de réalisation), protection de l’environnement (donner une deuxième vie aux objets / matériels récoltés) … L’élan de solidarité a été entendu par les personnes du territoire.

Énormément de dons nous sont apportés chaque jour et de nombreux clients viennent acheter du matériel de première nécessité à bas prix.

Le dispositif s’appuie sur une mise en réseaux des acteurs locaux de partenaires et des particuliers :

l’appui d’une accompagnatrice socio-professionnelle permettant de faciliter et de réaliser le suivi et l’accompagnement des salariés en insertion dans leurs projets professionnels

l’appui d’un encadrant technique au niveau de la plateforme de centre de tri, apporte toute son expérience auprès des salariés en leur inculquant les bon gestes et à repérer tout ce qui peut avoir une seconde vie auprès de la ressourcerie.

l’appui d’un encadrant technique au niveau de l’atelier menuiserie permet au salariés en insertion de découvrir un nouveau métier au vue de son expérience professionnelle acquises au cours de sa formation et de son cursus.

l’appui d’un encadrant technique au niveau de l’atelier petit appareils ménagers, réparation revalorisation, nettoyage, pour la mise en vente. S’il ne fonctionne vraiment plus, il sera recyclé dans des conditions respectueuses de l’environnement.

Une autre approche est mise en place afin de restaurer un meuble ou d’en créer un autre afin d’éviter de l’orienter en déchets.Cela permet aux salariés de développer leur esprit créatif, d’acquérir de nouvelles compétences en utilisant divers outils nécessaires à la bonne restauration ou création de l’objet.

Les salariés s’investissent davantage et cela leur permet d’obtenir une satisfaction et une fierté de soi d’avoir eu même participer à la réalisation ou conception de l’objet ou meuble. Cela nous permet de répondre à une nouvelle demande et tendance de consommation avec un coté projet économique viable,une finalité sociale de lutter contre l’exclusion, insertion, prise en compte environnementale c’est ce que LANDES RESSOURCERIE souhaite intégrer auprès de l’ensemble des salariés et particuliers et professionnels.

Les activités liées à l’environnement la collecte, tri, recyclage sont les bases de notre projet.